Un projet des AmiEs de la Terre de Québec

Partage de bouffe dans Saint-Roch

DSC02528

Libérez la bouffe! Un projet-pilote de partage de nourriture est lancé dans le quartier Saint-Roch, à Québec.

Inspirée par les réfrigérateurs en libre-service installés à Berlin, une équipe d’étudiantes de l’Université Laval a mis en place une armoire de nourriture ouverte à tous sur le Parvis de l’Église Saint-Roch. L’armoire restera sur place pour une semaine. Les résidents du quartier peuvent venir y déposer des aliments et en prendre d’autres. Pas d’obligation de déposer quelque chose pour se servir : c’est libre-service!

C’est dans le cadre du cours « Anthropologie, nourriture et alimentation » que le groupe s’est intéressé au gaspillage alimentaire. Par le biais de l’armoire de partage, leur projet, nommé Libérez la bouffe, veut sensibiliser le public à cette problématique. On rappelle qu’un tiers de la nourriture produite dans le monde est perdue ou gaspillée selon la FAO et que les consommateurs seraient responsables de 51% de ce gaspillage selon Statistiques Canada (plus de chiffres). Plutôt que de jeter les aliments qu’ils ne consomment pas, les citoyens de Saint-Roch ont désormais la possibilité de les donner en toute facilité.

L’armoire de Libérez la bouffe s’inscrit aussi dans la réalité du quartier. Les étudiantes espèrent en effet que la nourriture qui y sera déposée servira en priorité aux plus démunis. On compte sur le bon sens et la bonne volonté des participants pour y déposer des aliments toujours comestibles, mais les initiatrices du projet passeront très régulièrement pour vérifier que la gestion se fait bien.

Dans le cadre du test, l’armoire de partage de nourriture restera en place sur le parvis Saint-Roch jusqu’au 18 avril. Les initiatrices du projet veulent ainsi tester son fonctionnement, mais elles espèrent obtenir l’autorisation de l’installer de façon permanente et éventuellement de pouvoir la remplacer par un réfrigérateur.

Lors de l’inauguration de samedi, le garde-manger public était déjà bien rempli : pâtes, riz, biscuits, jus et autres attendent les nouvelles bouches qui voudront d’eux. On souhaite longue vie à ce projet!

Ylang Barret, une des étudiantes initiatrices du projet, et l'armoire de partage.
Ylang Barret, une des étudiantes initiatrices du projet, et l’armoire de partage.
Le garde-manger a été peint depuis pour le rendre plus attrayant.
Le garde-manger a été peint depuis, pour le rendre plus attrayant.
Rémy, bénévole de Sauve ta bouffe, et Ylang nous montrent des chiffres concernant le gaspillage alimentaire.