Un projet des AmiEs de la Terre de Québec

Chocolat

chocolate bar on white background

Rien ne se perd, tout se transforme!

  • Vous êtes envahi(e)s de poules, d’œufs, de lapins en chocolat et vous en avez assez de manger toute cette faune chocolatée? Faites-les fondre au bain marie, ajoutez une touche de crème (ou de lait), et trempez-y des fruits, vous aurez alors une délicieuse fondue au chocolat!

  • Avec votre reste de fondue au chocolat, faites une tartinade choco-noisette. Ajoutez-y des noisettes que vous aurez passées au robot et du lait, au besoin.

  • Les tâches blanches ne sont pas des moisissures! C’est le gras qui est remonté à la surface du chocolat. Vous pouvez encore le manger sans problème, mais s’il vous semble moins appétissant, faites-le fondre.

Conservation optimale

  • Évitez de mettre le chocolat au réfrigérateur (sauf si vous l’avez fait cuire), car le froid dégradera son goût.

  • L’idéal est de le ranger dans un endroit sec, sombre et à température ambiante (idéalement 18°C).

  • Le chocolat absorbe les odeurs, il faut donc le laisser dans son papier d’origine et le mettre loin d’aliments sans emballage.

Congélation

  • On peut congeler le chocolat en le mettant sous vide ou dans des contenants hermétiques, mais il risque de blanchir à la décongélation.  Il vaut donc mieux déguster rapidement les « bons » chocolats et ne congeler que le chocolat qui sert à cuisiner.

 

Astuces

  • Privilégiez le chocolat et le cacao issu du commerce équitable qui permet de développer un système d’échange plus juste entre les consommateurs et les producteurs.